Ethnie Lo Lo

Ethnie minoritaire Vietnam, Lo Lo à Ha Giang

Written by Voyage Sapa Blog on . Posted in Costumes, Ha Giang, Informations pratiques, Mœurs et Coutumes, Population

L’ethnie Lo Lo (Mun Di, Lo Lo Fleur, Lo Lo Noir) vivent à Lung Cu Ha Giang. Lo Lo s'est abrité dans la terre vierge la plus au Nord du pays. La culture traditionnelle de Lo Lo riche et unique est démontrée par des danses et chants folkloriques; des mœurs et coutumes et des légendes historiques. 

>>> Lire aussi: Ethnie minoritaire Vietnam, Hmong à Ha Giang

Mode de vie d’ethnie Lo Lo

Ethnie Lo Lo
Ethnie Lo Lo Ha Giang

>>> Voir aussi les circuits voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage au vietnam

L’ethnie minoritaire Lo Lo habite dans le village situé sur les pentes de la montagne et  à proximité de sources d’eau. Il se regroupe ensemble dans chaque village disposant de 20 à 25 maisons sur pilotis. Les gens de la même lignée vivent souvent dans le même village. Le chef de la lignée s’appelle le Thau Chu. Le chef de la lignée s’appelle le Thau Chu. Il est responsable des cérémonies rituelles et de la préservation des coutumes de cette lignée. Les Lo Lo pratiquent la monogamie et la femme ira habiter chez la famille de l’époux après le mariage.

Mœurs et coutumes

Ethnie Lo Lo à Ha Giang
Ethnie Lo Lo à Ha Giang

Le peuple Lo Lo fait partie des rares groupes ethniques du Vietnam à utiliser encore le tambour de bronze, instrument de musique traditionnel étroitement associé à une légende sur le déluge. Il utilise ces tambours en bronze pour des occasions spéciales. Seuls les hommes et les femmes célibataires peuvent jouer du tambour. Les tambours en bronze sont non seulement un atout précieux, mais aussi un instrument sacré. Pour les Lo Lo, ce n’est qu’au son des tambours que l’âme des morts peut trouver le moyen de retourner au lieu de naissance.

Leur langue écrite utilisait des scripts pictographiques. Le calendrier du Lo Lo divise l’année en onze mois, chacun correspondant au nom d’un animal. La culture folklorique du Lo Lo est riche et variée. Elle s’exprime dans les danses, les chansons et les vieux contes. 

Costumes d’ethnie Lo Lo

Les femmes Lo Lo Fleur portent souvent un gilet décolleté et un pantalon sous une jupe courte; tandis que les femmes Lo Lo Noir portent une tunique noire et une jupe noire, longue et ample. Les hommes du Lo Lo Noir portent un pantalon de style pyjama et un gilet à col carré placé sur la tête. La décoration de leurs turbans, chemises, jupes et pantalons est très colorée.

Trouver cet article par les mots-clés: guide francophone Ha Giang, Agence de voyage à Sapa, la province de Ha Giang, Montagnes et ethnies Vietnam, ethnies minoritaires au Nord Vietnam, voyage Vietnam

Ethnie minoritaire Vietnam

Ethnie minoritaire Vietnam, Hmong à Ha Giang

Written by Voyage Sapa Blog on . Posted in Costumes, Ha Giang, Informations pratiques, Mœurs et Coutumes, Population, Religion et croyances

Ha Giang abrite la majorité des minorités ethniques telles que peuple Hmong, Lo Lo, Chi, tay, Giay, Dzao,... Parmi eux, les Hmongs représentent 31%, suivi des Tay 27%, les Dzao 15%, les Kinh 11% et d'autres groupes ethniques qui existent seulement à Ha Giang et quelques provinces montagneuses; comme Pa Then, Lo Lo, La Chi, Pu Peo, Bo Y, Phu La... 

Chaque groupe ethnique possède une culture unique avec un trésor riche et précieux de culture matérielle et immatérielle, notamment exprimée à travers des matériaux, des outils, des maisons, des costumes, des bijoux, des chants, des danses et des jeux, des fêtes et festival folklorique…

Le peuple Hmong fait toujours partie de la grande unité nationale et contribue à enrichir la culture des ethnies du Vietnam.

  • D’autres nom : Mẹo, Mèo, Miếu Hạ, Mán Trắng
  • Langue : Hmong-Dao
  • Des activités de production: l’agriculture (la culture du maïs, du riz et du blé) 

Activités de production du peuple Hmong

Activités de production du peuple Hmong
Activités de production – Ethnie minoritaire Vietnam

>>> Voir aussi les circuits voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage au vietnam

Planter du riz et des arbres fruitiers, tisser le lin sont les activités principales et typiques du peuple Hmong.

Le cheval est le moyen de transport très efficace dans les hautes montagnes ainsi que aussi un animal domestique amical de chaque famille Hmong.

Les Hmongs développent une large gamme de produits artisanaux comme tenue en tricot, produit en bois; sellerie des chevaux, en particulier bijoux en argent. Le marché traditionnel des Hmongs répond à la fois à la demande d’échange des produits locaux et au besoin d’échange émotionnel des habitants d’ici.

Façon de manger

Un repas traditionnel comprend ‘‘mén mèn’’ (farine de maïs) ou riz, légumes frits et potage. Les femmes préparent habilement des gâteaux de maïs ou de riz pendant des fêtes traditionnelles, surtout le Têt. Les Hmongs ont l’habitude de boire de l’alcool de maïs ou de riz et de fumer thuốc lào avec un tuyau en bambou fabriqué à la main.

Façon de s’habiller 

Les tenues du peuple Hmong sont très colorées et variées; avec une variété de motifs décorés: faune et flore, carré, rectangle… La foire montagnarde est un endroit idéal pour montrer leurs vêtements. Façon de vivre 

  • Les Hmongs blancs : Les femmes cultivent le lin et pratiquent le tissage. Elles portent une jupe blanche et un chemisier ouvert sur le devant ayant des motifs floraux brodés au bras. Leurs cheveux sont torsadés sur le sommet de la tête. 
  • Hmongs fleurs : Les femmes portent des robes indigo brodées et ont les cheveux longs.
  • Les Hmongs noirs : Les femmes portent aussi des robes indigo.
  • Les Hmongs bleus : Le chignon en haut de la tête pour les femmes mariées. 

Façon de vivre

Ethnie minoritaire Vietnam
Ethnie minoritaire Vietnam

Leurs maisons présentent souvent trois pièces et l’autel se place dans la pièce centrale. La maison des riches est construite en terre avec des murs en terre et en pierre, son toit recouvert de tuiles. Mais la plupart des maisons sont celles au toit de chaume. 

Dans les hautes montagnes, chaque maison possède un espace privé et séparé par des murs de pierre d’environ 2 mètres de haut.

La relation sociale du peuple Hmong

Les Hmongs croient que tout être vivant sur terre possède une âme. Dans la maison, il existe des Dieux qui aident les habitants à lutter contre des mauvais esprits. 

Les Hmongs vivent sous le patriarcat. L’homme joue un rôle important  dans tout ce qui concerne la famille. Il est chef de famille. La femme n’hérite pas des propriétés de sa famille. Lorsqu’elle se marie, les seuls biens que la femme a emmenés à la maison ton fiancé sont des bijoux en argent et des robes. 

Les Hmongs ont de nombreux enfants, d’un côté pour perpétuer la lignée, d’autre côté pour augmenter la main-d’œuvre de la famille. Les parents restent toujours avec leur plus jeune fils. Le plus jeune fils s’occupe du culte des ancêtres.

Le peuple Hmong est un des groupes ethniques qui préservent toujours l’identité culturelle dans la vie d’intégration actuelle.

Mots-clés: guide francophone sapa, Agence de voyage Sapa, la ville de Sapa, Montagnes et ethnies Vietnam, Marchés traditionnels Sapa, villages traditionnels Sapa, ethnies minoritaires Sapa.

Ethnie des LoLo noirs et des Lo Lo Barioles au Vietnam

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Population

Ethnie des LoLo noirs et des Lo Lo Barioles au Vietnam: La région montagneuse au Nord du Vietnam est peuplée d’un grand nombre d’ethnies minoritaires dont les Lo Lo noirs. Qui sont – ils ? Est-il possible d’aller à leur rencontre ?

L’ethnie Lo Lo, appelée également O Man, Man Di, Man ou La La, est originaire du Yunnan en Chine. Dans les mouvements migratoires vers le Sud au 15ème et au 18ème siècle, une partie de cette population est venue s’installer dans le Haut Tonkin. Leur communauté au Vietnam se compose de près de 4000 individus vivant dans de profondes vallées des districts montagneux de Dong Van, de Meo Vac, de Bao Lac, dans la province de Cao Bang, et au district de Muong Khuong – province de Lao Cai. Ils se divisent en deux groupuscules : les Lo Lo noirs et les Lo Lo bariolés. Ces appellations sont dues aux couleurs de leurs costumes traditionnels.

Ethnie des LoLo noirs

Les LoLo vivent en hameaux dans les maisons sur pilotis construites dans des endroits hauts et secs, surplombant les vallées. Leurs villages, de taille plus importante que par rapport à celui des autres ethnies minoritaires, se composent de très belles maisons en bois et constituent de véritables musés vivants particulièrement intéressant à découvrir.

Les maisons Lo Lo noirs de Cao Bang sont aménagées suivant un même plan : l’espace à même le sol est réservé aux animaux d’élevage (bœufs, chevaux, porcs, volailles) et au stockage des outils de travail. L’étage, qui est unique, est l’espace réservé à l’homme et se divise en trois travées : la travée centrale comporte l’autel des esprits de la maison (endossé à la cloison postérieure) et, en face de celui-ci, tout près de la porte d’entrée, la cuisine. Les deux travées latérales servent de chambres à coucher.

La mode vestimentaire des LoLo reste traditionnelle, surtout chez les femmes. Les femmes Lo Lo noirs portent une tunique noire qui s’enfile à la manière des pulls et une jupe noire, longue et ample, pincée au niveau de la taille et des genoux. Les femmes Lo Lo bariolés portent quant à elles une sorte de veste décorée de triangles d’étoffe de couleurs différentes et un pantalon indigo.

Chaque lignée familiale Lo Lo comprend plusieurs branches dont les familles membres, très liées entre elles, habitent le même hameau. La fonction de chef de branche, toujours assumée par un homme, est fondamentale. C’est lui qui assure le culte des ancêtres, garantit la solidarité, conserve les tambours sacrés qui sont des instruments permettant la communication entre le monde des vivants et le monde des morts.

Ethnie Lolo au Vietnam

Les Lo Lo croient aux esprits et aux génies. Quand une personne meurt, sa famille organise pendant 3 jours « la danse de l’esprit » pour conduire son âme vers ses ancêtres. Des dizaines de bœufs et de porcs peuvent être abattus pour cet événement qui réunit toute la lignée familiale et tout le village. Diverses cérémonies sont organisées et les tambours sortis pour marquer le rythme.

Ethnie des LoLo noirs et des Lo Lo Barioles au Vietnam

Même s’ils vivent un peu à l’écart du monde et défendent farouchement leurs mœurs et coutumes, les Lo Lo sont extrêmement hospitaliers. Il n’y a pas d’ethnie qui puisse avoir des yeux aussi noirs et aussi beaux que les Lo Lo. Si les yeux sont les fenêtres de l’âme, nous pouvons dire que l’âme Lo Lo est aussi pure que l’air des forets qui les abritent.

Est-il possible d’aller à la rencontre des Lo Lo noirs?

Nous proposons différents circuits dans le Grand Nord du Vietnam, à la rencontre des ethnies minoritaires dont les lo lo noirs.

L’éthnie Pu Peo

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Population

1Nom : Pu Peo (Ka Beo, Penti, et Lo Lo)

Population : 705 habitants (l’an 1999)
Région : Dans les districts Meo Vac, de Yen Minh et de Dong Van dans la province de Ha Giang (près de la frontière sino-vietnamienne)

L’éthnie Pu Peo
Les maisons sont souvent construites en petits groupes à proximité d’un village Hoa ou H’mong. Chaque lignée porte un nom qui la distingue des autres. La société Pu Peo est patriarcale; le père ou le mari est le chef de la famille. Le peuple accorde une grande importance au culte des ancêtres. De petits pots de terre représentant chaque génération sont souvent placés sur l’autel dans les maisons.

La langue des Pu Peo ressemble à celle des Co Lao, des La Chi et des La Ha, et, elle appartient au groupe linguistique Kadai. Tous les ans, au début de la saison des récoltes les habitants organisent des cérémonies lors desquelles ils se recueillent pour la paix. Cette cérémonie commence lors de la nouvelle année dans la première moitié du premier mois lunaire et continue jusqu’au cinquième jour du cinquième mois lunaire.

La minorité Pu Peo est l’un des seuls groupes ethniques qui se sert encore des tambours de bronze. Selon leurs coutumes, les hommes et les femmes ont des tambours différents.

Les vêtements traditionnels de la femme ont des couleurs vibrantes. Elles portent des foulards, des jupes, des vestes et des tabliers. Quant aux hommes, ils ont le même mode vestimentaire que d’autres minorités ethniques de la région.

Les Pu Peo font la culture sur brûlis et les cultures en terrasses. Ils font pousser du maïs, du riz, du seigle et des fèves. Parmi leurs outils de travail, ils comptent la pioche et la charrue. Les buffles et les boeufs aident aussi dans les travaux quotidien. L’aliment de base est la farine de maïs passée à la vapeur.

L’éthnie Pa Then

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Population

1Nom : Pa Then (Pa Hung et Tong)

Population : 5 569 habitants (l’an 1999)
Région : Dans les provinces de Ha Giang et Tuyen Quang

L’éthnie Pa Then

Les Pa Then habitent des maisons sur pilotis ou en partie au sol et l’autre sur pilotis. Le mariage entre un homme et une femme de la même lignée est strictement interdit. Selon les coutumes, le marié doit habiter dans la famille de sa femme quelque temps après les noces. Si le couple ne conçoit pas un fils, l’homme continuera à vivre dans sa belle famille et à honorer les ancêtres de sa femme. La moitié des enfants prennent le nom de famille du père et le reste le nom de la mère.

Les Pa Then font le culte des ancêtres à la maison. Ils rendre hommage aux esprits de la pluie, de la terre et de la culture du riz, et, à l’âme de leurs ancêtres.

Les Pa Then appartiennent au groupe linguistique Mong-Dao. Le peuple a réussit à préserver un riche héritage folklorique à l’aide de légendes, de chansons, de berceuses et de danses. Ils ont aussi plusieurs instruments de musique tels que des flûtes de pans, des instruments à corde appelés “tay nhay” et des flûtes en bambou.

Les vêtements traditionnels sont très colorés. Les hommes portent le chemisier, les pantalons de couleur indigo et de foulards. Les femmes se vêtissent de jupes longues et de blouses. Elles portent leurs cheveux dans un turban décoré de motifs multicolores.

Les Pa Then vivent principalement de la culture sur brûlis. Le maïs et le riz sont les aliments de base.

L’éthnie H’Mong

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Population

1Nom : H’Mong (H’Mong Do (H’Mong rouge), H’Mong Trang (H’Mong blanc), H’Mong Lenh (H’Mong Hoa), H’Mong Si, H’Mong Den (H’Mong noir), H’Mong Sua (H’Mong Man)

L’éthnie H’Mong

Population : 787 604 habitants (l’an 1999)
Région : Les provinces de Ha Giang, de Tuyen Quang, de Lao Cai, de Yen Bai,de Lai Chau, de Son La, de Cao Bang et de Nghe An.

L’éthnie H’Mong

Chaque lignée a un chef. Le mariage est libre mais les mariages consanguins sont interdits. Il y a peu de divorces.

La langue H’Mong appartient au groupe H’mong-Dao. Cette ethnie habite dans des maisons construites au sol. Elle mange de la viande séchée et des plats menamen et thang ce sont spécifique à leur culture. Le Nouvel an tombe au mois de décembre. Ils ne mangent pas de légumes pendant les trois jours de fête. La flûte de pan est un instrument populaire.

Les H’Mong confectionnent principalement leurs vêtements à la _top avec le chanvre qu’ils tissent eux-mêmes. La femme porte une jupe plissée très ample, une veste ouverte sur la poitrine, un plastron au dos, un tablier sur le devant de la jupe et des jambières.

L’activité économique repose sur la culture sur brûlis et en terrasse dans certaines localités. Les H’Mong cultive aussi le chanvre et des herbes médicinales.

L’éthnie La Ha

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Population

1Nom : La Ha (Phlao et Khla)

Population : 5 686 habitants (l’an 1999)
Région : Les provinces de Son La et de Lao Cai.

L’éthnie La Ha

Les maisons sur pilotis des La Ha ont deux entrées avec deux échelles de chaque côté.

Le mariage est libre. Lors de la cour amoureuse, le jeune homme rend visite à la jeune femme , lui joue de la flûte ou du violon à deux cordes et tente de faire la communication avec elle. Après la demande en mariage, l’homme doit habiter dans la famille de la femme. Il y reste entre quatre et huit ans avant la cérémonie officielle. Après les noces, la femme ira habiter dans la famille de son époux et prendra son nom.

Les coutumes exigent que les morts soient enterrés avec leur argent. Les La Ha croient aux forces surnaturelles telles que celles de la forêt, de l’eau, de la brume et de la maison. Chaque famille rend hommage au père de famille dont l’âme revient habiter la maison. Pendant la floraison annuelle des ban, les familles font une fête en l’honneur de leurs parents.

La langue La Ha appartient au groupe Kadai.

Les vêtements traditionnels ressemblent aux habits des Thai noirs.

Ce peuple vit de la culture sur brûlis. De nos jours, plusieurs villages cultivent le riz. Les habitants font pousser le coton mais ne tissent pas.