Posts Tagged ‘Guide francophone Hanoi’

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Nouvelle Voyage Sapa Bac Ha

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï: La pagode Trân Quôc, la plus ancienne de Hanoï, a été reconnue en tant que l’une des 16 plus belles pagodes du monde, selon le site du journal britannique Daily Mail.

Située sur une petite île à l’Est du grand lac de l’Ouest (Hô Tây), la plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï a été construite au VIe siècle sous le règne du roi Ly Nam Dê, au bord du fleuve Rouge, avant d’être par la suite déplacée sur son site actuel en raison d’une modification naturelle du lit du fleuve Rouge.

Cette pagode de plus de 1.500 ans passe pour être l’une des plus anciennes de Thang Long-Hanoï, et le centre du bouddhisme de la capitale sous les dynasties des Ly et Trân. La beauté de cette pagode tient, entre autres, à une harmonie entre une majesté antique et les paysages tranquilles du lac s’étendant à l’alentour. Aujourd’hui, elle attire toujours de nombreux bouddhistes et touristes dans comme hors du pays.

Le Daily Mail a sélectionné également de nombreuses pagodes de centres bouddhistes du Myanmar, de Thaïlande, du Japon, d’Inde…

Ville de Hanoï

En vietnamien Hà Nội, « la ville entre les fleuves » est la capitale du Viêt Nam. Située au nord du pays, sur les rives du delta du fleuve Rouge (Sông Hồng), sa population est estimée à environ sept millions d’habitants en 2013, dont 2,6 millions dans la ville-centre. Elle est ainsi la deuxième ville la plus peuplée du Viêt Nam, après Hô-Chi-Minh-Ville, située à 1 760 km au sud. Son paysage urbain est marqué par la présence de nombreux lacs (Hoan Kiem, Lac de l’ouest, Bambou blanc) ainsi que de nombreux édifices religieux, principalement confucéens et taoïstes (Temple de la Littérature, temple Ngoc Son) mais aussi catholiques (Cathédrale Saint-Joseph, Église des Martyrs). La vieille ville compte également un grand nombre de pagodes bouddhistes.

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï

Hanoï est fondée par le roi Ly Thai To en 1010; et demeure jusqu’en 1802 le cœur politique du Viêt Nam. La ville est éclipsée par Huế; la capitale impériale du pays durant la dynastie Nguyễn (1802–1945); mais devient la capitale de l’Indochine française de 1902 à 1954. Elle est ensuite la capitale de la République démocratique du Viêt Nam; jusqu’en 1976; et devient celle de la République socialiste du Viêt Nam après la victoire du Nord lors de la Guerre du Viêt Nam. En octobre 2008; la ville de Hanoï absorbe la Province de Hà Tây et des territoires ruraux; ce qui fait doubler sa population. En octobre 2010; des festivités (Le Millénaire d’Hanoï) commémorent la fondation de la ville.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Tout au long du xxe siècle; la ville a connu une explosion démographique et un fort développement économique; qui font d’elle une métropole émergente. De nombreux gratte-ciels y ont été construits; dont la Tour Keangnam (plus haut bâtiment du Viêt Nam); et un métro doit entrer en exploitation en 2016. Centre universitaire et culturel; elle compte en outre les principaux musées du pays; dont le Musée national d’histoire vietnamienne et le Musée des beaux-arts du Viêt Nam.

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à hanoi, tour à hanoi, séjour à hanoi, Circuits touristiques à hanoi, guide Francophone à hanoi, choses à visiter à hanoi, pagode Trân Quôc à Hanoï, pagode tran quoc.

Tourisme du Vietnam à bonnes ambitions

Tourisme du Vietnam à bonnes ambitions

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Nouvelle Voyage Sapa Bac Ha

Tourisme du Vietnam à bonnes ambitions: Riches traditions culturelles, nombreux sites et fêtes originales, Hanoï a beaucoup à offrir aux touristes. La ville a pris de nombreuses mesures afin de faire du tourisme l’un de ses secteurs majeurs d’ici à 2020.
Hanoï est une ville fascinante. Fondée sur la rive droite du fleuve Rouge, la  ville millénaire  est le centre politique, culturel et religieux du pays. Presque dix ans après la mise en œuvre du plan de développement du tourisme de Hanoï pour la période 2007-2015, le nombre de touristes étrangers a connu une croissance de 10% par an.
Reconnue «Ville de paix», Hanoï apparaît depuis de nombreuses années sur les listes des destinations touristiques attrayantes d’Asie et du monde établies par les plus prestigieux sites de voyage en ligne. Le site web TripAdvisor, par exemple, a classé Hanoï à la 4e place des dix premières destinations touristiques du monde en 2015 et au Top 10 des destinations touristiques à prix raisonnable en 2016.
Un tourisme du Vietnam endormi sur ses lauriers
Pourtant, la croissance du secteur du tourisme n’est pas à la hauteur de ses potentiels. Outre la modeste qualité des services et les faiblesses de gestion, Hanoï manque de produits spécifiques, de complexes touristiques aux normes internationales. Par ailleurs, certains problèmes de sécurité et d’environnement nuisent également à son image.
Le plus souvent, la ville est un point de chute de quelques jours pour les touristes, avant de se rendre dans d’autres localités. Le séjour est court et les dépenses guère élevées.
Le tourisme dans les villages de métiers mérite une mention spéciale, mais seulement deux d’entre eux – Bat Trang et Van Phuc – sont devenus des destinations touristiques majeures.
«Le tourisme à Hanoï n’a connu aucun changement en dix ans, avec comme destinations principales le mausolée Hô Chi Minh, la pagode au pilier unique, le temple de la Littérature et le Vieux quartier. Le soir, on va regarder un spectacle de marionnettes sur l’eau, on se promène dans le Vieux quartier et on retourne à l’hôtel», une touriste française.
Selon certaines données, comparé à Hanoï, le nombre de touristes étrangers à Bangkok est six fois supérieur, trois fois à Kuala Lampur et cinq fois à Paris.
Avoir les moyens de ses ambitions: La capitale entend développer ses points forts pour devenir une destination sécuritaire, hospitalière, attrayante et de qualité. Concrètement, Hanoï ambitionne accueillir, en 2020, 30 millions de touristes, dont 5,7 millions d’étrangers soit une augmentation moyenne de 8-10% par an. Son chiffre  d’affaires devrait atteindre 120.000 milliards de dôngs, soit une hausse moyenne de 15-17% par an.
Pour atteindre ces ambitieux objectifs, la capitale compte sur la mise en place de nombreux projets et la multiplication des activités de promotion.

Tourisme du Vietnam à bonnes ambitions

Tourisme du Vietnam à bonnes ambitions

Le plan de développement du tourisme de Hanoi d’ici 2020 et vision 2030 a fixé un certains nombre d’offres à développer, par exemple le tourisme historique avec le Parc culturo-historique de la cité impériale de Thang Long, le tourisme culturel avec le Village culturo-touristique des ethnies du Vietnam (à Dông Mô, Son Tây), le tourisme spirituel avec le site religieux de Huong Son, le tourisme de villégiature et de loisirs avec la zone touristique des villages vietnamiens (Cô Loa, Vân Tri), ou encore le tourisme urbain avec le Vieux quartier.
D’après Dô Dinh Hông, directeur du Service du tourisme de Hanoï, il sera nécessaire d’augmenter les investissements dans les infrastructures, la diversification des services et le renforcement de la promotion de l’image de la capitale.
Ce service appelle les investisseurs stratégiques à développer le tourisme autour du lac de l’Ouest et le long du fleuve Rouge, à édifier une zone touristique dans le district de Dông Anh. En outre, cet organe met l’accent sur la présentation de l’image de Hanoï à l’international. Une vidéo de promotion est d’ores et déjà programmée sur la chaîne américaine CNN.
En matière de promotion du tourisme et de présentation des sites touristiques, Hanoï cible les marchés étrangers suivants : France, Royaume-Uni, Allemagne, états-Unis, Chine, Japon, République de Corée et Indonésie.
Beaucoup d’étrangers considèrent la vie nocturne de Hanoï comme une «spécialité», aussi le Comité populaire municipal a-t-il récemment autorisé les lieux de divertissement de la capitale à rester ouverts pendant la nuit. «La levée du couvre-feu va attirer plus de touristes, surtout des jeunes»

Source CVN

Voyage à travers des régions patrimoines du Vietnam

Voyage à travers des régions patrimoines du Vietnam

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Nouvelle Voyage Sapa Bac Ha

Voyage à travers des régions patrimoines du Vietnam: Le voyage à travers les régions abritant des patrimoines nationaux est le thème d’un programme culturel qui; sera réalisé en octobre au Village culturel et; touristique des ethnies du Vietnam (commune de Dông Mô; district de Son Tây; en banlieue de Hanoi). En participant à cette activité; les touristes auront l’occasion de découvrir les arts traditionnels originaux de différentes ethnies du Vietnam.

Le programme du “Voyage à travers des régions patrimoines du Vietnam” a pour objectif de contribuer à la conservation et; à la promotion des arts populaires et traditionnels; mais aussi de renforcer les échanges et la solidarité entre les ethnies vietnamiennes pour le développement durable.

L’espace des patrimoines des chants populaires représentera les arts traditionnels; et les patrimoines culturels immatériels du Vietnam reconnus par l’UNESCO comme ca trù; quan ho; ví et giam.

D’autre part; les expositions organisées à cette occasion fourniront aux visiteurs les images des arts traditionnels; et de leur processus pour devenir des patrimoines culturels immatériels de l’humanité; et une vue générale de leur conservation ainsi que de leur promotion.

L’activité sur le thème “La poterie traditionnelle – L’art de façonner la terre” présentera des poteries typiques; et faites à la main; liées à la vie quotidienne et à la riziculture, le processus de fabrication de poterie; et permettra aux touristes d’en fabriquer eux-mêmes. Certaines fêtes traditionnelles des minorités ethniques seront également reconstituées.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Pour les activités quotidiennes; les visiteurs découvriront des artisanats traditionnels; la gastronomie; des jeux folkloriques, des chants populaires, des danses traditionnelles des ethnies Tày, Dao, Thái, Muong, Kho Mú, Ba Na, Ê Dê, Khmer.

Voyage à travers des régions patrimoines du Vietnam

Voyage à travers des régions patrimoines du Vietnam

Le week-end; ce village présentera les arts traditionnels typiques au public comme la danse xoè de l’ethnie Thái; le chant populaire ví, les gongs de l’ethnie Muong, le chant then accompagné du dàn tính; une sorte de cithare de l’ethnie Tày… Les visiteurs vivront des expériences inoubliables; en participant au programme touristique “Un jour au village”; dans les maisons des ethnies Muong, Tày, Thái.

Ce programme est organisé par le Comité de gestion des villages ethniques relevant du Comité d’administration du Village culturel; et touristique des ethnies du Vietnam; en collaboration avec le Département du patrimoine culturel; les organisations concernées; et les groupes d’artisans travaillant dans ce village.

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage vietnam, tour au vietnam, séjour au vietnam, Circuit touristique au vietnam, guide Francophone vietnam, chose à visiter au vietnam, voyage sur mesure au vietnam, vacances au vietnam, que voir et faire au vietnam.

La pagode Trân Quôc à Hanoi

Les anciennes pagodes au cœur de Hanoi

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Nouvelle Voyage Sapa Bac Ha

Les anciennes pagodes au cœur de Hanoi: Au Vietnam, le printemps est traditionnellement la saison des festivités et des excursions. Jeune ou plus âgé, tout le monde se sent pousser des ailes. Les visites de lieux sacrés font partie des premiers choix. Ballades dans quelques anciennes pagodes de la capitale.

La pagode Trân Quôc

Les anciennes pagodes au cœur de Hanoi: construite au VIe siècle sous le règne de Ly Nam Dê (544-548), la pagode Trân Quôc (littéralement “Défense de la Patrie”) est la plus ancienne pagode de Hanoi et l’une des plus anciennes du pays. Ce charmant édifice bouddhique se dresse sur une île du lac de l’Ouest (Hô Tây). Son jardin des stupas est un de ses traits caractéristiques.

Cette pagode a été reconnue en tant que site historique et culturel national en 1989. Ce haut lieu spirituel de la capitale attire de nombreux visiteurs vietnamiens et étrangers.

La pagode Trân Quôc

La pagode Trân Quôc

La pagode Câu Dông

Située au cœur du très animé ancien quartier, la pagode Câu Dông, dans la rue Hàng Duong (rue du Sucre), a été érigée au XVIIe siècle avec une architecture typique de l’époque. Malgré les vicissitudes historiques, cette pagode, qui fut autrefois une base révolutionnaire durant la résistance anti-française, est très bien conservée.

La bonzesse supérieure Thich Dàm Toàn, gérante de la pagode Câu Dông, confie : «Durant la résistance anti-française, dans les années 1946-1947, il y avait ici deux postes de médecine militaire ».

Les anciennes pagodes au cœur de Hanoi

Les anciennes pagodes au cœur de Hanoi

La pagode Quan Su

Parmi les pagodes renommées de Hanoi, on ne peut ignorer la pagode Quan Su. Ce lieu est aussi le siège du conseil d’administration du Comité central de l’Église bouddhique du Vietnam (EBV). Autre particularité de cette pagode que l’on ne trouve nulle part, ce sont les statuettes de lionceaux sur la toiture de l’ouvrage. C’est une particularité architecturale des ouvrages de la dynastie des Ly (1010-1225).

La pagode Quan Su

La pagode Quan Su

Pour les Vietnamiens, aller à la pagode les premiers jours du Nouvel An lunaire est une belle pratique bien ancrée dans les mœurs. Pratiquant ou non, on s’y rend pour rendre hommage aux ancêtres et attirer bonheur, prospérité et santé sur ses proches, mais aussi pour trouver la paix intérieure en ce début d’année.

Pour Triêu Nhu Than, un Hanoïen, «aller à la pagode au début de l’Année lunaire est une pratique spirituelle. C’est aussi une occasion d’aider mes enfants et petits-enfants à mieux comprendre notre culture, à s’orienter vers le Bien».

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Le bonze Thich Thanh Nhiêu; vice-président permanent du Comité central de l’EBV; indique : «Selon la coutume, le 15e jour du 1er mois lunaire, les Vietnamiens sont très nombreux à se rendre aux pagodes. En s’adressant à Bouddha, chacun est convaincu que son âme sera plus sereine, avec l’espoir d’une année de bonne santé, de paix et remplie de bonnes choses».

Au Vietnam; le Têt rime avec printemps et pagodes. En ces lieux sacrés où flotte l’odeur âcre de l’encens; tout le monde a le cœur léger. Aller à la pagode les premiers jours de l’année est une coutume très ancrée dans la vie des Vietnamiens. Et cette tradition transcende les générations.

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à hanoi, tour à hanoi, séjour à hanoi, Circuit touristique à hanoi, guide Francophone à hanoi, chose à visiter à hanoi.

Village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi

Village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi: Reconnu en 2005 patrimoine national, l’ancien village de Cu Dà (en banlieue de Hanoi) a su préserver l’architecture typique du Nord. Sous les vieilles tuiles moussues, deux métiers traditionnels s’y perpétuent.

Niché à 20 km à l’est de la capitale, dans le district suburbain de Thanh Oai, le village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi recèle un patrimoine bâti ancien exceptionnel : portiques d’entrée, pagode,  temple et, surtout, maisons. Ces dernières  arborent deux styles : l’un d’architecture traditionnelle du Vietnam du Nord, et l’autre d’influence coloniale.

Situé sur les rives paisibles de la rivière Nhuê, le village de Cu Dà a, selon les annales historiques, plus de 2.000 ans. C’était dans le passé un lieu de commerce très animé. Son âge d’or, il l’a connu entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe. Les villageois partaient alors aux quatre coins du pays pour faire du commerce. Nombre d’entre eux, fortune faite, revenaient au village pour bâtir des maisons cossues, dont certaines sont encore debout.

Le village a gardé son ancien portique d’entrée, où trône une horloge qui affiche toujours l’heure. Toutes les ruelles menant aux hameaux ont leur propre portique d’entrée, voûté comme il se doit.

Un village préservé dans son jus

À Cu Dà, maisons de plain-pied et de style français à deux étages cohabitent en harmonie. La plupart des anciennes bâtisses, de trois ou cinq travées, sont en bois. Leurs toits aux extrémités recourbées leur donnent une élégance certaine. Celle de Trinh Thê Sung fait la fierté de son propriétaire, qui ne l’échangerait pour rien au monde contre une maison moderne en béton de trois ou quatre étages. Vieille de plus de 130 ans, elle a abrité quatre générations de la famille. En dépit des vicissitudes de l’histoire, elle a conservé quasiment intact son architecte originelle. Un patrimoine familial que Trinh Thê Sung est bien décidé à conserver en l’état.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Outre les anciennes maisons, les villageois de Cu Dà sont fiers aussi de leur pagode et de leur temple, tous deux classés au titre de Patrimoine national. Aussi connue sous le nom de Linh Minh cô tu, la pagode abrite une ancienne stèle, de grande valeur. Les villageois ne connaissant pas exactement la date de construction de cette pagode. Ce qu’ils savent, c’est qu’en 1695, elle a été restaurée pour la première fois et, en 1879, pour la deuxième fois. Un patrimoine au moins tricentenaire, donc. En l’an 2000, elle a été classée patrimoine national. Un autre lieu qui mérite le détour est l’esplanade Dàn Xa Tac. Bâtie en pierre au début du XXe siècle, elle accueillait autrefois la cérémonie annuelle du culte du Ciel, où l’on sollicitait le soutien des forces occultes pour des conditions météorologiques propices aux bonnes récoltes.

Les visiteurs tomberont aussi certainement sur deux curieuses colonnes en pierre surmontées de crapauds, coincées entre des maisons. Sachez qu’autrefois, ces colonnes trônaient au bord de la rivière et avaient comme fonction de guider les bateaux la nuit. À cet effet, des lanternes étaient déposées sur la tête des batraciens.

Deux métiers traditionnels

À côté de son riche patrimoine bâti, Cu Dà est aussi connu pour ses miên dong, vermicelles de canna (Canna edulis) et sa sauce de soja. Les nouilles, faites à partir du tubercule du canna, se reconnaissent à leur couleur jaune ou blanche, et à leur parfum. Des vermicelles fines, qui ne deviennent pas pâteuses même si on les chauffe un peu trop longtemps. Canna edulis appartient à une famille proche des bananiers (les Cannacés). Elle est cultivée en Europe comme plante décorative (ses grandes fleurs rouges sont très belles), sous le nom de balisier.

Village Cu Dà à Thanh Oai HanoiVillage Cu Dà à Thanh Oai Hanoi

Chaque jour, Cu Dà sort de 15 à 20 tonnes de vermicelles  empaquetées, vendues dans l’ensemble du pays et même exportées (notamment pour les Vietnamiens d’outre-mer).

La sauce de soja; quant à elle; est délicatement sucrée. Son parfum la distingue de la sauce de soja Bân de la province de Hung Yên (Nord); qui est elle légèrement acidulée. Faite de riz gluant à quoi l’on ajoute des graines de soja bien mûres; cette sauce est indispensable pour certains plats, notamment les liserons d’eau cuits à l’eau.

Situé à 20 km seulement de la capitale; ce village peut se visiter à moto ou en voiture le temps d’une excursion d’une demi-journée. Sinon vous demandez un des nos guides francophones à Hanoi qui; vous accompagne pour cette decouverte.

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à hanoi, tour à hanoi, séjour à hanoi, Circuit touristique à hanoi, guide Francophone à hanoi, village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi.

Voyage à Mai Châu

Voyage à Mai Châu et séjour chez habitant

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Nouvelle Voyage Sapa Bac Ha

Voyage à Mai Châu, après quelques années d’experiences dans ce domain touristique avec plusieurs agences de voyages locales à Hanoi et aussi les agences de voyage locale à Ho Chi Minh ville au vietnam, je travaille toujours comme guide francophone local au Vietnam, j’aime toujours les visites dans cette region de Mai Chau, avec les nuits chez habitant en accompagnent les visiteurs francophones. Un travail comme guide francais sur place au Vietnam, j’ai de la chance d’aller partout, mais toujours avec une impression particulière pour le séjour chez habitant, region remplie de la nature, beau cadre de paysage authentique, des contrentres des habitants locaux…

Voici quelques informations de la region de Mai Chau.

À 150 km de Hanoi, la vallée Mai Châu, dans la province de Hoà Binh, est une des destinations touristiques prisées des Vietnamiens et des étrangers. Voyage à Mai Châu: ce site se distingue par un paysage harmonieux de montagnes verdoyantes, de rizières, de rivières et de maisons sur pilotis de l’ethnie des Thai.

Découvrir le Vietnam autrement.

Mai Châu est une vallée de tourisme et il fait bon de s’y arrêter pour se balader dans les villages des alentours et apprécier le calme de la campagne. L’intérêt de cette vallée sont sa nature fraîche et vierge et les couleurs de ses ethnies minoritaires, des Thaïs blancs en particulier. La vallée offre des panoramas à, littéralement, couper le souffle.

Une beauté de Mai Châu plein de la nature.

«En décidant de faire le circuit du Nord-Ouest depuis Hanoi, la plupart de nos touristes étrangers décident de passer par Mai Châu qui les attire dès qu’ils en voient les premières images», dévoile Thang, un guide d’une agence de voyage de Hanoi spécialisée dans l’organisation de circuits dans le Nord-Ouest.

Promenade, randonnée dans les villages d’ethnies minoritaires de Mai Chau.

Village à Mai ChauVillage à Mai Chau

Une fois à Mai Châu, ce serait un manquement de ne pas visiter, à pied ou en vélo, les villages des ethnies minoritaires Thai ou Muong, en suivant de petites routes serpentant entre les rizières, les lacs et les maisons. Des villages comme Lac, Pom Coong ou Sam Khoe, par exemple, qui donnent l’opportunité à leurs visiteurs de découvrir la richesse et la diversité culturelles des ethnies minoritaires de cette région. On y vend de tout, mais la plupart des boutiques proposent des articles d’artisanat et des vêtements en brocatelle. Les déambulations des visiteurs peuvent devenir plus romantiques encore sur fond de mélodies de khèn (orgue à bouche) joués par de jeunes hommes.

Dans la vallée de Mai Châu, les touristes peuvent loger dans des bungalows ou hotels construits selon le style des maisons d’hote, maison sur pilotis des Thai.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Les hameaux de Lac et Pom Coong sont typiques de la communauté Thai. Les maisons sont construites sur des pilotis de bois solide hauts de 1,5 m, et recouvertes de toits en feuilles de palmiers. L’aire sous la maison est habituellement réservée au bétail, mais certaines maisons en ont fait une boutique de souvenirs où l’on propose châles, robes, sacs, brocarts, etc. Dans certaines maisons, des femmes tissent encore des brocarts colorés pour les vendre. Mais la visite d’un de ces villages reste incomplète si elle ne comprend pas une dégustation de certaines spécialités régionales, dont le fameux ruou cân (alcool de riz conservé dans une jarre, consommé avec des pailles en bambou) et des poissons d’eau douce grillés sur le feu avec des condiments.

Les visiteurs peuvent loger chez l’habitant à la vallée Mai Chau.

Si les touristes ne veulent pas passer la nuit dans un hôtel ou une villégiature à l’architecture inspirée des maisons sur pilotis des Thai, ils peuvent passer la nuit au domicile d’une famille locale à un bon prix. Beaucoup d’habitants sont prêts à accueillir les touristes et à leur faire la cuisine. Mais où que l’on réside, les visiteurs peuvent profiter de programmes artistiques particuliers de danses et chants en plein air.

La Vallée de Mai ChauLa Vallée de Mai Chau

Danses des gongs; du pilonnage du riz, des éventails, de la cueillette du coton sont interprétées par les troupes artistiques locales qui; pour le final; invitent leurs spectateurs à danser avec eux. Les matins d’été; ils pourront admirer de superbes lever de soleil et profiter de l’atmosphère calme et enchanteresse de ce petit paradis terrestre. De la fenêtre de votre chambre; vous pourrez contempler la beauté des villages paisibles, des lacs verts, des collines romantiques et des champs de riz verdoyants.

Les visiteurs peuvent facilement acheter des brocarts colorés comme objets de souvenirs. «Mis à part les chants de coqs et d’oiseaux; Mai Châu est particulièrement tranquille le matin; différente de la Hanoi animée très tôt. Ici; on sent un monde différent»,

Mai Châu n’est pas seulement séduisante pour les touristes; elle l’est aussi pour les peintres et photographes dont nombreux sont ceux qui l’utilisent comme source d’inspiration. Ils viennent la visiter; s’y perdre dans sa nature et repartir; de nouvelles idées en tête.

Comment aller à Mai Chau?

Vous souhaitez visiter la vallé de Mai Chau; le pays des Thais à Mai Chau; vous cherchez le moyens p0ur aller à Mai Chau depuis Hanoi. Voici quelques informations ci dessous pour aller passer le voyage et; le sejour chez habitant à Mai Chau.

Voyage à Mai Châu en moto: Louer une moto est facile à Hanoi par jour et vous êtes en charge de gazoline. La route Hanoi – Mai Chau est bonne et bien faisable par moto. Les paysages seront plus beaux si vers Hoa Binh vous ne prenez pas la route principale; mais la route de Bai Chao – Kim Boi. Il vous faut prévoir plus ou moins 4 heures de route; les paysages pittoresques du Nord-Ouest sont raisonnables pour des arrêts de photo. Les mobilettes et motos à louer sont disponible aux bureaux de tourisme dans les anciens quartiers de Hanoi.

Voyage à Mai Châu par le bus local: Le moyen qui coute me moins cher est de faire Hanoi – Mai Chau en bus local. Il faut d’abord aller à la station de bus My Dinh; puis chercher le bus pour Hoa Binh; et puis Hoa Binh – Mai Chau par un autre bus. Voyager en bus local fait le trajet plus longue; il vous faut compter environ 5 heures de route.

Voyage à Mai Châu Voyage à Mai Châu

Voyage à Mai Châu par Open Bus:

  • Open Bus de Hanoi à Mai Chau; tous les jours dont le départ des Anciens Quartiers le matin et retour de Mai Chau dans l’après-midi. A l’aller; Open Bus vous cherche à votre hotel au centre de Hanoi et; vous dépose au lac Hoan Kiem au retour. Avec uniquement 4 heures de route; Mai Chau devient plus facile à visiter pour les routards.
  • Les horaires journaliers d’Open Bus sont 08h00-12h00 pour le sens Hanoi – Mai Chau et; 14h00-18h00 pour le sens Mai Chau – Hanoi. Le prix est de 15 USD par personne par tourner et les tickets sont disponibles au bureau d’Open Bus à 38 Rue Cau Go; district Hoan Kiem; Hanoi; Vietnam.

Voyage à Mai Châu; un voyage à Mai Chau au départ de Hanoi est le choix pour ceux qui veulent avoir l’esprit sans soucis en voyageant. Les circuits de Mai Chau sont de 2 à plusieurs jours avec les options de trek et; d’hébergement chez l’habitant.

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à mai chau, tour à mai chau, séjour à mai chau, Circuit touristique à mai chau, guide Francophone à mai chau, chose à visiter à mai chau, chez habitant mai chau, voyage à Mai Châu.

Hanoi attire les touristes

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Nouvelle Voyage Sapa Bac Ha

Hanoi attire les touristes: Le Service de la culture, des sports et du tourisme de Hanoi a affirmé le 27 juin qu’il accélèrera l’amélioration de son environnement du tourisme afin d’attirer davantage de visiteurs lors d’une conférence sur la mise en œuvre des tâches d’ici à la fin de l’année.

Vietnam airline

En juillet prochain, ce service inaugurera le centre d’assistance aux touristes afin de résoudre les cas d’escroquerie, de racolage et de vol de biens, mais aussi pour leur fournir toutes les informations nécessaires.

Il renforcera également le contrôle des pensions et petits hôtels, ainsi que des voyagistes implantés dans l’ancien quartier afin de remédier aux cas de tromperie des touristes.

Lors de cette conférence, le chef adjoint de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, Nguyên Manh Cuong, a remis à ce service le certificat reconnaissant Hanoi en tant que l’une des 25 destinations préférées des internautes du site TripAdvisor.

La fete a Van Mieu

Depuis le début de cette année, Hanoi, un des hauts lieux du tourisme national, a attiré 8,33 millions de touristes, soit une croissance de 9% en glissement annuel, dont 1,03 million d’étrangers (+ 15%).

Les touristes d’Australie, de République de Corée, du Japon, des États-Unis et de France sont les plus nombreux, ce qui montre que la capitale est devenue une destination attrayante pour les étrangers.

En 2013, Hanoi prévoit d’accueillir 15,5 millions de visiteurs dont 2,25 millions d’étrangers. En 2012, avec 2,1 millions de visiteurs étrangers, elle a réalisé sa meilleure année touristique de son histoire.

Selon le plan de développement du tourisme de Hanoi à l’horizon de 2020 et sa vision pour 2030, ce secteur doit devenir un secteur important de l’économie locale.

Circuit en cyclopousse

La capitale table sur 16,7 millions de touristes, dont 14,2 millions de Vietnamiens en 2015, 21,1 millions en 2020, et 31,3 millions en 2030. Le chiffre d’affaires de ce secteur devrait s’élever respectivement à 2,1, 3,8 et 8,9 milliards de dollars.