Posts Tagged ‘visite Hanoi’

Visite Hanoi

Visite Hanoi: que faire à Hanoi?

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Visite Hanoi, la capitale et la deuxième grande ville du Vietnam après Ho Chi Minh-ville. Cependant, l’ambiance de ces deux villes est totalement différente: Il y a des milliers d’années, le territoire vietnamien avait été très petit, comprenant juste quelques provinces dans le nord du Vietnam actuel.

Que faire à Hanoi ? quelles activités à ne pas rater lors de votre visite Hanoi.

1. Se promener autour du lac Hoan Kiem et sur le pont rouge Ngoc Son

Le lac Hoan Kiem est un lieu cher au cœur, sacré des Hanoiens et des Vietnamiens en géneral. Il rappelle une légend selon laquelle le roi vietnamien y a restitué l’épée au génie Tortue après avoir gagné les envahisseurs chinois. C’est pourquoi on l’appelle « le lac de l’épée restituée ». (Hoan Kiem)

Vous pouvez entrer dans le temple de Ngoc Son, qui se situe au milieu du lac en passant par le pont rouge. On peut y voir une tortue géante naturalisée, qui vivait autrefois dans le lac.

2. Visiter le musée d’Ethnologie du Vietnam

Essaie de le visiter à votre première journée a Hanoi pour avoir une idée sur la culture vietnamienne.

Il est assez large avec une zone d’exposition couverte et l’autre à l’extérieur. Les vraies maisons et tombeaux de plusieurs groupes ethniques du Vietnam attirent beaucoup de touristes.

La visite du musée est une bonne occasion de connaître 54 ethnies du Vietnam et aussi d’autres cultures des pays en Asie du Sud-Est.

  • Ouvert 8.30 – 17.30 tous les jours, sauf le lundi
  • Frais d’entree : 40.000VND ; et 50.000VND de plus pour avoir le droit de prendre des photos.
  • Adresse : rue Nguyen Van Huyen, 8km environ du lac Hoan Kiem.
  • Spectacle des marionnettes sur l’eau gratuit tous les samedis et dimaches à: 10h, 11h, 14h, 16h

3. Se perdre dans le vieux quartier de Hanoi

Le lac Hoan Kiem est le cœur du vieux quartier de Hanoi.

Quelles sont les rues inclues dans le vieux quartier de Hanoi ? Les limites du vieux quartier de Hanoi : la rue Hang Dau au nord, les rues Tran Nhat Duat et Tran Quang Khai a l’est, la rue Phung Hung a l’ouest, la rue Hai Ba Trung au sud (la zone en verte).

Commence par le lac Hoan Kiem et consacre au moins une demi-journée ou une journée complète pour s’y balader et déguster des « street food ».

  • Rue de la soie et vêtements sur mesure : Hang Bong, Hang Gai
  • Rue de vêtements : Hang Ngang, Hang Dao, Hang Duong
  • Rue de bijouteries en argent : Hang Bac
  • Rue du Cuivre, plein de couleurs vivantes : Hang Ma
  • Rues Luong Ngoc Quyen, Ma May : rues des routards (backpackers’s land)
  • Rue du sucre, des fruits séchés : Hang Duong

Visite Hanoi: balade dans le vieux quartier de Hanoi, et découvre des anciennes maisons, des temples, des pagodes, des marchés…par hasard.

Visite Hanoi

Visite Hanoi

4. Déguster un café aux œufs à Hanoi

Le Vietnam est le deuxième producteur et exportateur du café dans le monde. Le café vietnamien est le meilleur dans l’Asie du Sud-Est.

On boît rarement des « expresso, latte, … » au Vietnam, mais plutôt un café au lait concentré assez fort. Beaucoup de voyageurs préfèrent le café aux œufs et il y a plusieurs adresses pour le goûter à Hanoi.

5. Assister à un spectacle de la musique folklorique « ca tru » 

« Ca tru » est un patrimoine mondial du Vietnam reconnu par l’UNESCO en 2009. Il s’agit la musique traditionnelle du nord du Vietnam, existant depuis le XVème siecle.

Si le spectacle de marionnettes sur eau est plus approprié pour les familles avec enfants, le spectacle de « ca tru »  est destiné à ceux qui aime l’art.

Le spectacle se tient dans un temple petit mais assez beau.

6. Admirer le coucher de soleil sur le lac de l’Ouest (Ho Tay)

Il y a plusieurs lacs à Hanoi et le plus grand est celui de l’Ouest (500ha). Dans l’après-midi, les Vietnamiens courent/se promènent à vélo autour du lac/surfent SUP (stand up paddle) sur le lac. Des étrangers qui travaillent à Hanoi aiment louer un apartement pas loin de ce lac.

Une visite gratuite dans la pagode Tran Quoc, sur une rive du lac est possible.

7. Promenade dans la rue Phan Dinh Phung et dégustation des plats typiques

Phan Dinh Phung est une des rues les plus romanesques de Hanoi, surtout en automne.

N’oublie pas de passer par la belle villa au numéro 34 de cette rue pour un dîner special. Venir ici, vous pouvez déguster tous les meilleurs plats typiques de toutes les régions du Vietnam: nord, centre, sud. Il y a des centaines de plats à choisir.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

8. Le temple de la Littérature : la première université du Vietnam

C’est la première université du Vietnam.

  • Ouvert : 8am-5pm tous les jours
  • Adresse : 58 rue Quoc Tu Giam (2,5km du lac Hoan Kiem)

9. Le mausolée, la maison et le musée d’Ho Chi Minh, la place de Ba Dinh, la pagode au pilier unique

  • Ces sites se trouvent tous près l’un avec l’autre (3km du lac Hoan Kiem).
  • Le musolée est fermé tous les après-midi et le lundi, le vendredi.

10. Promenade sur le pont Long Bien (ex Paul Doumer) et y admirer le coucher du soleil

  • La longueur totale du pont: 2,1km
  • Interdit aux voitures, bus

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: que faire a hanoi et alentours, que faire a hanoi en 3 jours, que faire a hanoi blog, que faire absolument a hanoi, que faire et voir a hanoi, que faire autour hanoi, que faire à hanoi, chose a faire a hanoi, quoi faire a hanoi vietnam, que faire vers hanoi, visite Hanoi, que voir a Hanoi…

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Nouvelle Voyage Sapa Bac Ha

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï: La pagode Trân Quôc, la plus ancienne de Hanoï, a été reconnue en tant que l’une des 16 plus belles pagodes du monde, selon le site du journal britannique Daily Mail.

Située sur une petite île à l’Est du grand lac de l’Ouest (Hô Tây), la plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï a été construite au VIe siècle sous le règne du roi Ly Nam Dê, au bord du fleuve Rouge, avant d’être par la suite déplacée sur son site actuel en raison d’une modification naturelle du lit du fleuve Rouge.

Cette pagode de plus de 1.500 ans passe pour être l’une des plus anciennes de Thang Long-Hanoï, et le centre du bouddhisme de la capitale sous les dynasties des Ly et Trân. La beauté de cette pagode tient, entre autres, à une harmonie entre une majesté antique et les paysages tranquilles du lac s’étendant à l’alentour. Aujourd’hui, elle attire toujours de nombreux bouddhistes et touristes dans comme hors du pays.

Le Daily Mail a sélectionné également de nombreuses pagodes de centres bouddhistes du Myanmar, de Thaïlande, du Japon, d’Inde…

Ville de Hanoï

En vietnamien Hà Nội, « la ville entre les fleuves » est la capitale du Viêt Nam. Située au nord du pays, sur les rives du delta du fleuve Rouge (Sông Hồng), sa population est estimée à environ sept millions d’habitants en 2013, dont 2,6 millions dans la ville-centre. Elle est ainsi la deuxième ville la plus peuplée du Viêt Nam, après Hô-Chi-Minh-Ville, située à 1 760 km au sud. Son paysage urbain est marqué par la présence de nombreux lacs (Hoan Kiem, Lac de l’ouest, Bambou blanc) ainsi que de nombreux édifices religieux, principalement confucéens et taoïstes (Temple de la Littérature, temple Ngoc Son) mais aussi catholiques (Cathédrale Saint-Joseph, Église des Martyrs). La vieille ville compte également un grand nombre de pagodes bouddhistes.

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï

La plus ancienne pagode Trân Quôc à Hanoï

Hanoï est fondée par le roi Ly Thai To en 1010; et demeure jusqu’en 1802 le cœur politique du Viêt Nam. La ville est éclipsée par Huế; la capitale impériale du pays durant la dynastie Nguyễn (1802–1945); mais devient la capitale de l’Indochine française de 1902 à 1954. Elle est ensuite la capitale de la République démocratique du Viêt Nam; jusqu’en 1976; et devient celle de la République socialiste du Viêt Nam après la victoire du Nord lors de la Guerre du Viêt Nam. En octobre 2008; la ville de Hanoï absorbe la Province de Hà Tây et des territoires ruraux; ce qui fait doubler sa population. En octobre 2010; des festivités (Le Millénaire d’Hanoï) commémorent la fondation de la ville.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Tout au long du xxe siècle; la ville a connu une explosion démographique et un fort développement économique; qui font d’elle une métropole émergente. De nombreux gratte-ciels y ont été construits; dont la Tour Keangnam (plus haut bâtiment du Viêt Nam); et un métro doit entrer en exploitation en 2016. Centre universitaire et culturel; elle compte en outre les principaux musées du pays; dont le Musée national d’histoire vietnamienne et le Musée des beaux-arts du Viêt Nam.

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à hanoi, tour à hanoi, séjour à hanoi, Circuits touristiques à hanoi, guide Francophone à hanoi, choses à visiter à hanoi, pagode Trân Quôc à Hanoï, pagode tran quoc.

Rue Hàng Bac Hanoi de métier originale

Rue Hàng Bac Hanoi de métier originale

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Nouvelle Voyage Sapa Bac Ha

Rue Hàng Bac Hanoi de métier originale: La rue Hàng Bac était jadis celle de la corporation des monnayeurs. C’était l’une des plus prospères de Thang Long (ancien nom de Hanoi). De nos jours, elle abrite une multitude d’ateliers et de boutiques d’orfèvrerie.

La rue Hàng Bac Hanoi de métier originale se trouve au cœur du Vieux quartier de Hanoi, dans l’arrondissement de Hoàn Kiem. Malgré les vicissitudes du temps, elle a su garder les traits architecturaux et surtout le style de vie d’un vieux village d’artisanat. Les maisons de style traditionnel aux toits de tuiles rouges en côtoient d’autres à l’architecture occidentale, vestige de l’époque coloniale, où la rue Hàng Bac s’appelait “rue des changeurs”. Mais c’est au XVe siècle, sous la dynastie des Lê postérieurs, que l’on retrouve les premières traces d’une activité. De cette époque reste la maison communale Kim Ngân, érigée par des artisans venus de la campagne pour fonder une corporation d’orfèvres.

Des centaines de boutiques et d’ateliers d’orfèvrerie:

De nos jours, la rue Hàng Bac ne s’étend que sur 500 m environ mais elle abrite des centaines de boutiques et d’ateliers d’orfèvrerie. La plupart des artisans sont maintenant équipés de machines modernes, mais certains d’entre eux préservent leur savoir-faire artisanal.

En plus de préserver leurs traditions corporatistes; les habitants de la rue Hàng Bac maintiennent également un style de vie typique du vieux quartier. Les familles riches vivent toujours de manière modeste et se tiennent prêtes à aider celles; qui sont en difficulté. Quant aux femmes de Hàng Bac; elles sont connues pour leur talent dans le commerce; mais aussi pour leur féminité et pour leur capacité à préserver le bonheur familial.

Aujourd’hui; la rue Hàng Bac compte non seulement des boutiques et des ateliers d’orfèvrerie; mais aussi des hôtels et des agences de voyages. La rue est donc très fréquentée par les touristes étrangers; ce qui ne l’empêche pas de conserver le caractère d’un quartier commercial traditionnel.

Rue Hàng Bac Hanoi de métier originale

Rue Hàng Bac Hanoi de métier originale

Ville de Hanoi du Vietnam

La ville millénaire; ancienne capitale de l’Indochine française; qui au fil des années est devenue le cœur; la porte du Vietnam; ouverte au monde entier.

Située au nord-est du Vietnam; dans le  delta du fleuve rouge; Hanoi est le centre politique; culturel et religieux le plus important du pays. La ville figure parmi les provinces les plus denses et les plus peuplées du Vietnam.

Cette ville millénaire a été fondée il y a mille ans sur la rive droite du fleuve Rouge. Au début; elle portait le nom de Thang Long – le « Dragon prenant son envol » signifiant spirituellement la force; la prospérité de la ville. Après plusieurs changements et différents noms; elle garde maintenant le nom Hanoi qui signifie géographiquement « la ville au-delà du fleuve » comme aujourd’hui. A présent; Hanoi se dit encore Thang Long – Hanoi pour le passé et le présent de cette ville.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Hanoi; c’est sans aucun doute la ville la plus charmante du Vietnam avec toute sa beauté et son authenticité. Hanoi reste un mélange; un contraste entre les aspects occidentaux qu´inspirent les vieux bâtiments de l´époque coloniale; les larges avenues ombragées, les parcs et les lacs, avec ceux orientaux des pagodes sacrées, des temples mythiques, des festivités culturelles séculaires…; et la modernité de l’urbanisation venant des buildings; hôtels en contraste avec la vie authentique des habitants locaux; qu´inspirent les marchés en plein air, les vendeurs ambulants, les femmes aux chapeaux coniques, les vieux artisans, le klaxon des motos…

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à hanoi, tour à hanoi, séjour à hanoi, Circuit touristique à hanoi, guide Francophone à hanoi, chose à visiter à hanoi, rue Hàng Bac Hanoi, circuit visite hanoi 1 jour, rue hanoi, que visiter a hanoi.

Village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi

Village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi: Reconnu en 2005 patrimoine national, l’ancien village de Cu Dà (en banlieue de Hanoi) a su préserver l’architecture typique du Nord. Sous les vieilles tuiles moussues, deux métiers traditionnels s’y perpétuent.

Niché à 20 km à l’est de la capitale, dans le district suburbain de Thanh Oai, le village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi recèle un patrimoine bâti ancien exceptionnel : portiques d’entrée, pagode,  temple et, surtout, maisons. Ces dernières  arborent deux styles : l’un d’architecture traditionnelle du Vietnam du Nord, et l’autre d’influence coloniale.

Situé sur les rives paisibles de la rivière Nhuê, le village de Cu Dà a, selon les annales historiques, plus de 2.000 ans. C’était dans le passé un lieu de commerce très animé. Son âge d’or, il l’a connu entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe. Les villageois partaient alors aux quatre coins du pays pour faire du commerce. Nombre d’entre eux, fortune faite, revenaient au village pour bâtir des maisons cossues, dont certaines sont encore debout.

Le village a gardé son ancien portique d’entrée, où trône une horloge qui affiche toujours l’heure. Toutes les ruelles menant aux hameaux ont leur propre portique d’entrée, voûté comme il se doit.

Un village préservé dans son jus

À Cu Dà, maisons de plain-pied et de style français à deux étages cohabitent en harmonie. La plupart des anciennes bâtisses, de trois ou cinq travées, sont en bois. Leurs toits aux extrémités recourbées leur donnent une élégance certaine. Celle de Trinh Thê Sung fait la fierté de son propriétaire, qui ne l’échangerait pour rien au monde contre une maison moderne en béton de trois ou quatre étages. Vieille de plus de 130 ans, elle a abrité quatre générations de la famille. En dépit des vicissitudes de l’histoire, elle a conservé quasiment intact son architecte originelle. Un patrimoine familial que Trinh Thê Sung est bien décidé à conserver en l’état.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Outre les anciennes maisons, les villageois de Cu Dà sont fiers aussi de leur pagode et de leur temple, tous deux classés au titre de Patrimoine national. Aussi connue sous le nom de Linh Minh cô tu, la pagode abrite une ancienne stèle, de grande valeur. Les villageois ne connaissant pas exactement la date de construction de cette pagode. Ce qu’ils savent, c’est qu’en 1695, elle a été restaurée pour la première fois et, en 1879, pour la deuxième fois. Un patrimoine au moins tricentenaire, donc. En l’an 2000, elle a été classée patrimoine national. Un autre lieu qui mérite le détour est l’esplanade Dàn Xa Tac. Bâtie en pierre au début du XXe siècle, elle accueillait autrefois la cérémonie annuelle du culte du Ciel, où l’on sollicitait le soutien des forces occultes pour des conditions météorologiques propices aux bonnes récoltes.

Les visiteurs tomberont aussi certainement sur deux curieuses colonnes en pierre surmontées de crapauds, coincées entre des maisons. Sachez qu’autrefois, ces colonnes trônaient au bord de la rivière et avaient comme fonction de guider les bateaux la nuit. À cet effet, des lanternes étaient déposées sur la tête des batraciens.

Deux métiers traditionnels

À côté de son riche patrimoine bâti, Cu Dà est aussi connu pour ses miên dong, vermicelles de canna (Canna edulis) et sa sauce de soja. Les nouilles, faites à partir du tubercule du canna, se reconnaissent à leur couleur jaune ou blanche, et à leur parfum. Des vermicelles fines, qui ne deviennent pas pâteuses même si on les chauffe un peu trop longtemps. Canna edulis appartient à une famille proche des bananiers (les Cannacés). Elle est cultivée en Europe comme plante décorative (ses grandes fleurs rouges sont très belles), sous le nom de balisier.

Village Cu Dà à Thanh Oai HanoiVillage Cu Dà à Thanh Oai Hanoi

Chaque jour, Cu Dà sort de 15 à 20 tonnes de vermicelles  empaquetées, vendues dans l’ensemble du pays et même exportées (notamment pour les Vietnamiens d’outre-mer).

La sauce de soja; quant à elle; est délicatement sucrée. Son parfum la distingue de la sauce de soja Bân de la province de Hung Yên (Nord); qui est elle légèrement acidulée. Faite de riz gluant à quoi l’on ajoute des graines de soja bien mûres; cette sauce est indispensable pour certains plats, notamment les liserons d’eau cuits à l’eau.

Situé à 20 km seulement de la capitale; ce village peut se visiter à moto ou en voiture le temps d’une excursion d’une demi-journée. Sinon vous demandez un des nos guides francophones à Hanoi qui; vous accompagne pour cette decouverte.

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à hanoi, tour à hanoi, séjour à hanoi, Circuit touristique à hanoi, guide Francophone à hanoi, village Cu Dà à Thanh Oai Hanoi.

visiter Hanoi et ses environs

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Hanoi est une ville fascinante, entre sa beauté et son authenticité. Fondée sur la rive droite du fleuve Rougevieille de mille ans est considérée comme le centre politique, culturel et religieux le plus important du pays.

Jadis nommée « Thang Long » – le « Dragon prenant son envol » signifiant spirituellement la force, la prospérité de la ville, elle devint, après plusieurs changements, Hanoi qui signifie géographiquement « la ville au-delà du fleuve ». Aujourd’hui, Hanoi se dit encore Thang Long – Hanoi en souvenir des jours glorieux.

Hanoi s’agrémente de 18 jolis lacs, dont les plus connus sont le lac Hoan Kiem (lac de l’Épée restituée), le lac de l’Ouest, le lac Truc Bach (en face du lac de l’Ouest), les lacs Thien Quang, Bay Mau, Thu Le et Giang Vo. Ces lacs sont les poumons de la ville avec leurs jardins de fleurs et leurs alentours ombragés.

Hanoi a conservé de nombreux monuments et vestiges culturels millénaires qui sont profondément reliés à l’histoire du Vietnam et à ses légendes comme par exemple le temple de la Littérature, la pagode au pilier unique, la pagode de Tran Quoc …

En même temps, elle a subi également de grandes transformations. On peut trouver dans ses plusieurs rues à l’architecture ancienne une vie animée pressée par les activités commerciales. Au fil des années, de nouveaux boulevards, rues et autoroutes sont apparus. De nombreux hôtels Hanoi et édifices modernes poussent un peu partout attribuant une nouvelle image à la capitale.

Les sites incontournables à visiter à Hanoi :

1, Lac de Hoan Kiem et le temple de Ngoc Son.

Lac de l’Epée restituée – Hanoi

Au centre de Hanoi, le lac de l’Épée (lac de Hoan Kiem) représente un millénaire d’histoire, d’âme et de sentiments. On l’appelait autrefois Luc Thuy (Eaux vertes), car il contenait une algue qui lui donnait cette couleur verte à longueur d’année. Une légende mythique et romantique a intégré le lac à un poème fantastique. Au XVe siècle, Lê Loi, le héros aux pieds nus de la terre de Lam Son, prit les armes pour lutter contre les envahisseurs des Mings. Un jour, dans les prises d’un filet de pêche, il trouva une épée précieuse, avec laquelle il conquit par la suite l’indépendance nationale après avoir passé plus de 10 ans de temps difficiles. Puis, un jour, alors qu’il se promenait en bateau dragon sur le lac des Eaux vertes, le roi vit surgir une énorme tortue dorée, qui nagea dans les traces du bateau. Alors, il sortit la précieuse épée et la jeta à la tortue. Celle-ci l’attrapa au vol dans sa bouche et replongea dans les profondeurs du lac. Le roi pensait que le génie de la tortue était venu lui demander de restituer l’épée pour la ramener vers les cieux et la terre. C’est depuis ce temps que lac est appelé Ho Hoan Kiem (lac de l’Épée restituée).

Le temple de Ngoc Son fut construit sur un îlot au cours du XIXe siècle.

Le temple Ngoc Son et le pont du soleil levant

Les rénovations effectuées en 1864 par Nguyên Van Sieu, un auteur célèbre de Hanoi, fit construire une vaste tour en forme de stylo. La partie supérieure de la tour, appelée Thap But, compte trois mots en caractères chinois: Ta Thanh Thien, qui signifie qu’écrire dans le ciel bleu c’est laisser entendre qu’une personne est très intelligente et a une volonté de fer; Dai Nghien, qui veut dire un encrier fait à partir d’une pierre de couleur pêche et qui est placé sur le dos de trois grenouilles sur le haut de la clôture du temple; et le pont The Huc, l’endroit où pénètre les rayons du soleil le matin.

2, Lac d’Ouest HO TAY et la pagode de Tran Quoc.

Coucher du soleil sur le lac de l’Ouest

Le lac de l’Ouest, appelé aussi le lac Ho Tay, est le plus grand lac de Hanoi. Il couvre une superficie de 500 hectares. Ce lac a déjà fait partie du fleuve Rouge.

La pagode Tran Quoc, érigée en 541 sur un îlot au bord du lac de l’Ouest. Elle est une des plus anciennes du Vietnam. Dans la pagode, on peut apprécier une statue du Bouddha au Nirvana, l’un des chefs-d’œuvre de la sculpture vietnamienne. Dans l’enceinte de la pagode, se trouve un luxuriant figuier sacré (arbre Bo De) provenant du pays du bouddhisme, l’Inde.

La pagode Tran Quoc

3, Pagode au pilier unique

La pagode au pilier unique

Située à la rue Chua Mot Cot, dans l’arrondissement de Ba Dinh, ville de Hanoi, son nom transcrit de la langue Han (Chinois), Dien Huu, signifie le bonheur durable. Cette pagode fut érigée en 1049. Selon la légende, le roi Ly Thai Tong, déjà âgé et n’ayant pas d’héritier, fréquentait souvent les pagodes. Une fois, il aurait vu en songe la déesse Quan Am (Bouddha de la Miséricorde), assise sur un lotus au milieu d’un lac et lui tendant un nourrisson. Plus tard, la reine mit au monde un garçon. Le roi fit donc construire la pagode du Pilier unique pour remercier la déesse. De petite taille, la pagode est cependant renommée pour son architecture typique, épousant la forme d’une fleur de lotus qui émerge de l’eau.

4, Le musée d’Ethnologie du Vietnam

La maison longue des E-de dans le musée d’Ethnologie

Situé à la rue Nguyên Van Huyen, arrondissement de Cau Giay, à l’ouest du centre-ville de Hanoi, le musée d’Ethnologie expose 10 000 objets15 000 images blanches et noires et une centaine d’extraits de films et de cassettes qui reflètent les activités de la vie quotidienne, les us et coutumes de 54 ethnies du Vietnam. Une fois venue, les visiteurs auront l’occasion de découvrir et de mieux comprendre la culture multicolore de chaque région et de chaque ethnie du Vietnam grâce aux objets qui sont exposés simplement dans le musée.

5, Temple de Quan Thanh

Temple Quan Thanh

Situé sur un très beau terrain au bord du lac de l’Ouest, le temple de Quan Thanh fut construit pendant le règne du roi Ly Thai To (1010-1028) pour rendre hommage à Huyen Thien Tran Vu, le génie gardien du Nord. C’est pour cette raison qu’il porte aussi le nom du temple Tran Vu et du temple deQuan Thanh Tran Vu.

6, Cathédrale d’ Hanoi

Cathédrale Saint-Joseph Hanoi

Situé dans l’arrondissement de Hoan Kiem, près du lac Hoan Kiem, ville de Hanoi, la cathédrale de Hanoi fut construite à l’emplacement de l’ancienne tour Bao Thien, célèbre dans la capitale Thang Long sous la dynastie des Ly (XIe et XIIe siècles). La cathédrale de Hanoi, aussi appelée la cathédrale Saint-Joseph, fut inaugurée après deux ans de travaux le 25 décembre 1886.

7, Temple de la Littérature

Temple de littérature - La première université du Vietnam

Temple de littérature – La première université du Vietnam

Le temple de la Littérature est construit en 1070 par l’empereur Le Thanh Tong suivant les plans de la pagode de Kien Fou (village d’origine de Confucius), et dédié au culte de Confucius. C’est aussi la première université du Vietnam ouverte en 1076, formant et perfectionnant les lettres, mandarins, aristocrates. On y enseigna pensée et morale confucéennes jusqu’à la fin du XVIII° siècle, date à laquelle l’université fut transférée à Hué. Aujourd’hui le temple accueille toute aide et coopération d’organisations culturelles et scientifiques, ainsi que des individus intéressés par des recherches, la préservation et le développement de la culture nationale du Vietnam.

Vous pourriez également faire des visites dans les alentours de Hanoi et découvrir les villages d’artisanats traditionnels du Nord Vietnam et ses patrimoines culturels…

-Visite du village de la soie de Van Phuc, à 15 km de Hanoi.

Village de la soie Van Phuc

La soie de Van Phuc – un cadeau de souvenir préféré des voyageurs au Vietnam-Village de potiers Bat Trang se situe sur la rive gauche du fleuve rouge, à une quinzaine de kilomètres de Hanoi. Ce village est renommé depuis longtemps pour l’originalité, la qualité et la beauté de ses céramiques. A votre arrivée, un petit tour du village en calèche avant d’entamer la visite d’une fabrique artisanale.

Le village de céramique Bat Trang

Le village de céramique de Bat Trang

-Visite de la vieille pagode de But Thap, une des plus grandes pagodes du Vietnam.

La Pagode But Thap

-Visite du village Dong Ho. Ce petit village paisible au bord de la rivière Duông, dans la province de Bac Ninh, s’est taillé une réputation nationale grâce à ses estampes, un artisanat familial qui se transmet de père en fils depuis 5 siècles.

Mariage des souris - un tableau très connu du village Dong Ho

-Visite de la Pagode des Parfums (environ 62 km au sud-ouest d’Hanoi), un haut lieu de pèlerinage bouddhique de la région. Vous pourriez faire une promenade en barque au milieu de superbes paysages sur la rivière Yen bordée de rizières et de pitons calcaires ou transférer par téléphérique pour une partie de randonnée si vous voulez.

Pagode des Parfums

-Visite du village Duong Lam, situé à une cinquantaine de kms de Hanoi.

Porte du village Duong Lam

Parmi les plus anciens villages du Delta du Fleuve Rouge, ce village est particulièrement caractéristique, dans son aménagement et dans son ambiance, de la culture des Viets qui représentent 90% de la population vietnamienne.

-Visite de la pagode Thay (pagode du Maître) dédiée au créateur de marionnettes sur l’eau, le vénérable bronze Tu Dao Hanh connu par sa vie religieuse exemplaire.

Pagode du Maitre - Ha Tay

En dehors des monuments les plus connus à Hanoi, vous pourriez flâner en plein cœur de la ville en vous baladant dans ses anciennes rues, pour observer l’ordre chaotique de sa circulation, les vendeurs ambulants, écouter les klaxons dans la rue et découvrir plus facilement la vie quotidienne des Hanoïens…

L’Opéra de Hanoi

L’Opéra de Hanoi

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

L’Opéra de Hanoi est un grand monument construit au centre de Hanoi, réalisé par deux architectes Français Harley et Broyer. Les  travaux commencés le 7 juin 1901 se sont achevés en 1911.

  • Situation : L’Opéra de Hanoi se situe au No 1, rue Trang Tien, arrondissement Hoan Kiem, Ha Noi.
  • Caractéristique : L’Opéra de Hanoi est le lieu où se déroulent des activités culturelles, représentations artistiques, concerts… de grande envergure

L’Opéra de Hanoi se construit sur inspiration du style de ľOpéra de Paris; mais en plus petit; les matériels utilisés ont été choisis en fonction des conditions économiques et climatiques de la région; et; en même temps revêtent une riche gamme de couleurs; de lignes architecturales des théâtres du Sud de la France. Ľaménagement au sol; la salle principale en forme de sabot de cheval. Ľaccès au hall; ľescalier principal et ľorganisation de ľespace au service de la scène de ľOpéra de Hanoi ressemblent à ceux de ľEurope du XXe siècle.

L’Opéra de HanoiL’Opéra de Hanoi

A ľintérieur; la scène ďune largeur assez grande et la salle de spectacle de 24m sur 24m qui; offre 900 sièges aux trois niveaux conçus ďaprès le style français du XIXe siècle. Ľescalier central mène à un grand hall au premier étage avec les escaliers secondaires et; les couloirs situés des deux côtés.

>>>Voir aussi le voyage sur mesure au Vietnam de l’agence de voyage locale au vietnam

Au fond du théâtre se trouvent le bureau ďadministration; 18 loges de maquillage; 2 salles de répétition; et une salle de réunion. Du côté opposé à la scène; au premier étage; c’est la splendide salle des glaces; le lieu des cérémonies solennelles et des cérémonies de signature des documents importants du pays; qui accueille souvent les hautes personnalités de ľÉtat vietnamiens; ainsi que les Chefs ďÉtat étrangers.

En 1997; avec l’assistance du Gouvernement français; l’Opéra a été remis à neuf. Il peut maintenant accueillir toutes sortes de variétés artistiques; grâce à ses nouveaux équipements sophistiqués.

ĽOpéra de Hanoi est un ouvrage unique aux valeurs exceptionnelles; tant sur le plan historique; culturel; architectural qu’esthétique. Il contribue à créer une nouvelle physionomie du pays et; des conditions nécessaires pour ľouverture des échanges culturels dans le développement socio-économique actuel et; particulièrement dans le domaine de la culture nationale.

L’Opéra de Hanoi est aussi le lieu où; se sont déroulés les grands événements historiques; liés à la Révolution ďAoût (1945) et; aux premières années de la fondation de la République Démocratique du Vietnam.

>>> À lire aussi: “Visite Hanoi: que faire à Hanoi?

Pour plus d’information de voyage au Vietnam, veuillez consulter: voyage au Vietnam, voyage à hanoi, tour à hanoi, séjour à hanoi, Circuit touristique à hanoi, guide Francophone à hanoi, chose à visiter à hanoi, l’Opéra de Hanoi.

L’éthnie Pu Peo

Written by Guide francophone Sapa Agence voyage randonnee Sapa Bac Ha on . Posted in Population

1Nom : Pu Peo (Ka Beo, Penti, et Lo Lo)

Population : 705 habitants (l’an 1999)
Région : Dans les districts Meo Vac, de Yen Minh et de Dong Van dans la province de Ha Giang (près de la frontière sino-vietnamienne)

L’éthnie Pu Peo
Les maisons sont souvent construites en petits groupes à proximité d’un village Hoa ou H’mong. Chaque lignée porte un nom qui la distingue des autres. La société Pu Peo est patriarcale; le père ou le mari est le chef de la famille. Le peuple accorde une grande importance au culte des ancêtres. De petits pots de terre représentant chaque génération sont souvent placés sur l’autel dans les maisons.

La langue des Pu Peo ressemble à celle des Co Lao, des La Chi et des La Ha, et, elle appartient au groupe linguistique Kadai. Tous les ans, au début de la saison des récoltes les habitants organisent des cérémonies lors desquelles ils se recueillent pour la paix. Cette cérémonie commence lors de la nouvelle année dans la première moitié du premier mois lunaire et continue jusqu’au cinquième jour du cinquième mois lunaire.

La minorité Pu Peo est l’un des seuls groupes ethniques qui se sert encore des tambours de bronze. Selon leurs coutumes, les hommes et les femmes ont des tambours différents.

Les vêtements traditionnels de la femme ont des couleurs vibrantes. Elles portent des foulards, des jupes, des vestes et des tabliers. Quant aux hommes, ils ont le même mode vestimentaire que d’autres minorités ethniques de la région.

Les Pu Peo font la culture sur brûlis et les cultures en terrasses. Ils font pousser du maïs, du riz, du seigle et des fèves. Parmi leurs outils de travail, ils comptent la pioche et la charrue. Les buffles et les boeufs aident aussi dans les travaux quotidien. L’aliment de base est la farine de maïs passée à la vapeur.